Dix conseils à l'écrivain amateur
 
 
©Aliza Claude Lahav
 
 
  
• Ecris avec ton cœur, ce que tu sens, ce que tu sais, ce que tu es.
   
 
• Ecris uniquement si tu en as le désir ou le besoin, si tu as une histoire ou une idée qui demande à être exprimée.
 
 
• Ne te contente pas du premier jet, un texte a besoin d'être relu et remanié plusieurs fois, tu dois le peaufiner jusqu'à ce qu'il te convienne comme un gant de cuir sur ta main.
 
 
• Documente-toi, n'écris pas à la légère, même si tu crois connaître le sujet recherche les plus petits détails dans leur vérité, ils rendront ton texte plausible. La fiction et l'imaginaire sont soutenus par la réalité.
 
 
• Fais attention à la forme, il n'y a pas que le fond qui compte, l'orthographe et la syntaxe sont la charpente de ton texte.
 
 
• Prends du plaisir à écrire, imprègne-toi de tes personnages et de leur histoire. Si en les faisant " vivre " tu es captivé par le sujet, si tu ressens l'émotion que tu essaies de décrire, ton écrit aura un certain impact sur tes lecteurs.
 
 
• Ne crains pas la critique, tu en as besoin afin de prendre un peu de recul par rapport à tes écrits. N'écoute pas que les compliments, cultive au mieux ce qu'une critique peut t'apporter.
 
 
• N'aies pas honte de vouloir être lu, et ne crois pas forcément ceux qui disent écrire pour eux-mêmes, ils sont très rares. Un écrivain a besoin d'être lu, c'est une manière d'être reconnu et il n'y a rien de plus légitime.
 
 
• Sois modeste, la célébrité n'est peut-être pas pour demain, mais là n'est point le but de l'écriture. Raconte une histoire, raconte la bien, sois conscient de la plénitude qui t'habite pendant l'acte d'écriture. Le reste viendra après… et qu'importe ce qu'il est.
 
 
• Lis beaucoup, ne copie jamais ! Tu te ferais insulte à toi-même. Tu es riche de ton imaginaire, de tes connaissances, de tes sentiments, de ton expérience de vie… et de ta plume. Ce sont tes seuls outils.